Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 octobre 2013 4 17 /10 /octobre /2013 07:57

Elle était des nôtres… pas toujours aimée, souvent critiquée néanmoins elle était des nôtres…des choix pas toujours judicieux, des rencontres pas toujours porteuses…une vie personnelle tourmentée  néanmoins elle était des nôtres….Mise sur la scène médiatique de la télévision, car personne d’autre de notre profession n’avait voulu s’y risquer,  elle a su mettre sous les lumières des projecteurs une profession méconnue , profession venant en aide à des personnes démunies devant des comportements canins totalement  ingérables. Peu importe le ridicule poussé parfois au maximum, l’habillement cuir imposé par la production de la chaine en faisait partie, elle a été, pour beaucoup de jeunes professionnels, un déclencheur de leur avenir. Œuvrant pour la profession, pas toujours bien accompagnée certes, elle a été, néanmoins,  un maillon vers la compréhension du chien et de son respect.

 Elle était des nôtres… au-delà d’un côté midinette dont elle se servait parfaitement, il ne fallait pas s’y tromper, elle était de celles qui sur le terrain connaissait parfaitement le chien, son approche humaine et sa sensibilité à fleur de peau cachée derrière un immense sourire permanent lui permettait de cerner rapidement les propriétaires de chien problématique.

Elle était des nôtres… et même si pour des raisons professionnelles, nous nous étions accrochées, engueulées et éloignées , sa mort ne me laisse pas indifférente, je dirais même qu’elle me met face à une réalité, la souffrance… la souffrance de l’humain qui lorsqu’elle devient insupportable ne laisse alors comme échappatoire que la mort, Karine Molinié a, le jour de son anniversaire, fait le grand saut, son arme à la main, dans cet endroit qu’elle aimait tant. Son sourire avait, pour beaucoup d’entre nous, cachée cette souffrance existentielle qui la rongeait.

Elle était des nôtres…et j’ai un goût amer dans la bouche car même dans la mort, elle s’est retrouvée seule,  personne du microcosme canin n’était présent à ses funérailles..

Elle était des nôtres… présidente d’une association de professionnels … proche d’un monde vétérinaire avec qui elle avait largement collaboré et  totalement absent.. et des milliers d’amis sur face book.. .quelle ironie macabre …

Cette année, nombreux sont de nos collègues, consœurs, confrères, quelque soit leur profession dans le milieu canin et félin,  qui n’ont plus voulu supporter ce qui devenait pour eux l’insupportable, comment ne pas réagir ? Comment ne pas se poser des questions ?, comment rester de marbre devant cette souffrance humaine ?

Notre syndicat ne doit-il pas, au-delà des problèmes politiques, des problèmes de législation, de cotisation etc etc…, réfléchir sur l’humain, amener un brin d’humanité et  peut être créer dans un futur proche , une cellule d’écoute et d’aide psychologique ???

Aujourd’hui, je ne sais plus ce qui est important, je ne sais plus si je dois me battre encore pour des professions, je ne sais plus si j’ai encore ce feu sacré qui depuis plus de 25 ans me fait avancer toujours et encore… l’amour du chien certes mais en parallèle cette souffrance qui va de paire, la souffrance de l’éleveur et de l’éleveuse confronté à l’envers du décor , décor de plus en plus lourd à porter, la souffrance physique des toiletteurs , la souffrance des éducateurs, éducatrices et comportementalistes face à la souffrance animal, et humaine …. Est-ce que nos professions vont être réduites à la souffrance des uns et des autres  où l’amour du chien ne fera plus un jour pencher la balance du « bon » coté…

Elle était des nôtres… et aujourd’hui sa mort va décider certainement de l’orientation de mon avenir…

 

Françoise Martin

Partager cet article
Repost0
17 novembre 2008 1 17 /11 /novembre /2008 21:05

Le mail de Chantal m'a émue..son écriture aussi...au delà des responsabilités des uns et des autres, au delà des culpabilités...un chien "cabossé de la tête" a été tué, deux etres humains souffriront pour toujours dans leur chair et dans leur têtes...J'ai de la tristesse devant la souffrance de ces trois être vivants....Pour ne pas oublier, jamais que l'accident n'est pas que chez les autres, voici le poème de Chantal a son chien:

"Tu sentais le foin et l'herbe coupée

Et dans tes yeux jaunes fixés sur moi

Je pouvais lire un amour insensé

A la vie, à la mort

Tu m'avais choisie et j'étais tout pour toi

Durant cinq années

Je tentai de t'amadouer

De t'adoucir, de te calmer

Tu acceptas les contraintes

Par amour pour moi

Tu appris la famille la confiance la tendresse

Mais au fond de toi

Restait une part d'ombre

Et la peur ne te quitta jamais

Qui a pu te faire tant de mal,

Mon chien,

Pour que l'angoisse te hante ainsi ?

Quand la fillette courut vers toi

Quand elle jeta ses bras autour de toi

Et se pencha pour t'embrasser

Tu ne sus pas reconnaître l'amitié

L'enfance l'innocence

Tu imaginas un terrible danger

Un risque insupportable de souffrance

Tu te jetas sur elle

Comme un loup

Peut-être voulais-tu la tuer

Et avec elle toutes ces vieilles souffrances

Qui te faisaient sursauter à chaque bruit inattendu

La fillette gardera le souvenir de tes crocs

Sur son visage

Et toi pauvre chien fou

Tu es mort ce matin

Je te vois

Recroquevillé sur le sol chez le vétérinaire

On dirait un petit chien

Si tu continues à diminuer

Je verrai apparaître le chiot

Que je n'ai pas eu la chance

De connaître et de protéger

Nous nous sommes rencontrés trop tard

Mon amour de chien

Et tous nos efforts n'ont pu te guérir.

Je garderai de toi l'image de ce grand chien

Volant au dessus des herbes hautes en été

Galopant à perdre haleine

Et soudain revenant vers moi

Roulant sur le dos les pattes en l'air et les babines tombantes

L'oeil luisant

Attendant les caresses sur le ventre

Et les grandes tapes sur les flancs

Langage secret de notre amitié

Attends moi chien fidèle

Le jour de ma mort

Je t'en fais serment

Je viendrais te chercher au paradis des chiens

Pour entamer notre plus belle ballade

Celle qui n'aura jamais de fin."

Chantal

Partager cet article
Repost0