Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 avril 2014 6 05 /04 /avril /2014 10:05

 

Stoïque… habituellement  je ne réagis pas devant les torchons dont je suis le sujet principal, torchons véhiculés sur les réseaux sociaux,  défouloirs des névroses humaines, frustration, jalousie, etc… Des groupes de discussion qui sont, au nom de la liberté d’expression, une large cuvette dans laquelle certaines et certains expectorent leur fiel sans retenu, comme un vomi répétitif qui s’entasse…. Vomi qui finit par prendre une odeur de rance, une odeur de fosse oubliée….un vomi sans consistance qui, pourtant, devient le quotidien d’une pimprenelle sans cervelle qui croit que de mordre à tout va sera la solution à sa problématique existentielle.

Même si la crise d’adolescence n’est pas une étape obligée, il s’avère que pour certaines et certains cette étape soit à franchir à l’âge adulte…mieux tard que jamais ne dit-on pas !!! Néanmoins je n’ai aucune velléité à endosser le rôle d’une figure parentale, encore moins celle de servir de punchingball a cette pimprenelle en crise d’identité.

Que l’on « m’aime » ou que l’on ne « m’aime pas », je n’en ai cure… depuis longtemps je préfère laisser certains de mes congénères dans le caniveau qui leur sert d’habitat, et m’occuper de faire mon job le mieux possible.

Cependant, lorsque mes compagnons sont directement concernés, ainsi que mon métier, l’animalité enfouie au fond de moi refait surface et réagie devant de tels ramassis d’imbécilités.

J’adorerais recevoir des leçons.. seulement quand « on » tente de vouloir en donner, il serait nécessaire d’avoir les savoirs et les connaissances pour, au lieu de véhiculer un monceau de d’absurdités.. un exemple : les ergots seraient parait-il exclusivement transmis par la mère … ben voyons, j’aimerais tellement connaitre la thèse scientifique qui sert de support à une telle idiotie… dommage pour la pimprenelle sans cervelle : y en a pas  …pour cause !! 

Aborder le sujet des ergots  quand « on » ne fait pas la différence entre un ergot flottant non ramifié et un ergot articulé, voir un double ergot cela manque un peu de savoir… quant à la connaissance de la myélinisation : J’ose même pas y faire allusion… Stigmatiser toute une profession en mettant dans le même panier tous les individus, faisant alors passer les sélectionneurs pour des « bouchers »,  des bourreaux allant jusqu’à parler de maltraitance animale, cela dénote simplement un manque d’intelligence :

« Le problème avec certains cerveaux trop fermés, c’est qu’ils sont accompagnés de bouches trop ouvertes »….

Il est vrai que de sortir des phrases d’un contexte est la technique pour les « sans cervelles » de pouvoir dire quelque chose et de tirer les regards vers soi.

Ayant eu le »malheur » de dire un jour que la coupe d’ergot quelques heures après la naissance pouvait être sans traumatisme pour le chiot, je ne pouvais pas imaginer que cette simple phrase serait le couperet qui allait annoncer ma mise au pilori !!! (je parlais, bien évidemment des ergots flottants).

Et en plus.. la honte …mes Bergers d’Asie Centrale viennent d’un pays où les oreilles sont  coupées, et font de moi le pire individu que la terre ait porté !!

Assez drôle d’ailleurs de clamer haut et fort ces notions de bien-être animal quand la petite pimprenelle se pique, en plus,  d’avoir des connaissances en éducation et qui  a tour de bras prône l’utilisation du collier électrique et collier anti aboiement divers et variés .…ou bien fait tracter des pneus de voiture en montée, pendant des "ballades" sur des chemins en montagne en plein mois de juin ..pour soi-disant muscler son chien....  comme quoi tout est relatif !!!!...

Et comme la lapidation ne s’arrête pas là de la part de la jeune pimprenelle qui n’a jamais rien fait dans le « monde du chien », son seul exploit: vivre avec deux chiens de race Berger de Podhale.. je vais donc simplement réexpliquer certaines bases qui semblent avoir du mal à être comprises :

   
  • Avoir un cheptel, indemne de dysplasie depuis près de 20 cela s’appelle de la sélection

  • Avoir un cheptel indemne de myélopathie dégénérative, cela s’appelle aussi de la sélection

  • Avoir un cheptel en cours de contrôle de dysplasie du coude, cela s’appelle aussi  un travail d’évolution dans la sélection

  • Avoir l’intégralité (à quelques exceptions près) des reproducteurs en cotation Recommandée, voir Elite A, Elite B, cela s’appelle toujours de la sélection.

  • Avoir produit depuis 1998, 15 chiens Champion de France, 2 Chiens Champion du Monde, 3 Chiens Champion d’Europe, et deux doublés en Champion du Monde et d’Europe, plus 2 Chiens Champion de Pologne (pays d’origine de la race) et une multitude de Champions Internationaux et des autres pays, cela s’appelle encore de la sélection (phénotypique cette fois.. un mot compliqué à apprendre ! )

  • Travailler sur la plasticité cérébrale des chiots, cela s’appelle encore de la sélection.

 

Alors oui : 

* Oui je suis une sélectionneuse, je le revendique haut et fort…

* Oui je connais parfaitement la race que je sélectionne, du bout de la queue au bout de la truffe même si celle-ci présente une couleur parfois rose, que cela déplaise à certains…

* Oui  j’ai des savoirs en génétique…

* Oui  je fais partie de ces sélectionneurs qui savent utiliser la consanguinité comme une technique de sélection aussi bien en in-breeding qu'en line breeding ( mots compliqués à apprendre !! )

* Oui j’ai, également, des savoirs en cynotechnie..

* Oui  je possède une des plus grosses parties des archives de la race Berger de podhale en France…

* Oui mon affixe " les Arcanes d'Hermes" est certainement très connu, voir mondialement connu 

* Oui je sais reconnaitre un chien avec un potentiel d’un autre qui n’en a pas.. .

* Oui j’ai, ce que l’on appelle, un « œil »..

* Oui certains disent que j’ai la tête comme un melon, et pourtant je ne dis que la vérité mais j’ai l’outrecuidance de la dire, cette vérité   !!!


En conclusion : il y a de la place pour tout le monde, certains veulent la mienne, et bien qu’ils s’en donnent les moyens. Et pour être encore plus claire, je vais reprendre une des phrases d’une chanson à Jane Birkin juste en changeant le prénom : « Je m’appelle Françoise Martin, et je vous em… ! »

 

Françoise Martin

 
Partager cet article
Repost0

commentaires