Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 février 2011 5 04 /02 /février /2011 15:26
"Ndla: depuis la publication de cet article, l'argumentaire de vente a été modifié et le "aucune consanguinité" a été changé en "aucune consanguinité rapprochée", ce qui laisse sous entendre que cet article est exact sur le fond Quant au "sang neuf" celui ci a également disparu..... 

Tout est bon pour vendre… et le monde de l’élevage n’y échappe pas, les allégations les plus mensongères, les propos les plus fallacieux, surfant sur des croyances populaires avec relent de sexe interdit, d’inceste et de débilité  originaires de la pensée judéo-chrétienne brandissant l’enfer comme punition divine, creuset de notre étroitesse d’esprit français…. tout est bon pour vendre « sa marchandise »…
Je veux, bien sûr, parler de la consanguinité….le diable…le sujet tabou par excellence…
 
Sur un site internet un argumentaire pour vendre une future portée : « aucune consanguinité, et sang neuf », ma curiosité est éveillée.. !!! 
La consanguinité comme argument de vente, petite précision c’est précisément la non-consanguinité qui est l’argument de vente, et là je commence à sourire car parler de « aucune consanguinité » est un non sens total en sélection de race de chiens. Nos races existent uniquement parce qu’au sein de leur cheptel, les individus ont tous un coefficient de consanguinité. Comment nos 400 races environ auraient-elles pu voir le jour sans l’utilisation d’une de ces techniques de sélection ? Certainement pas par l’opération du Saint Esprit….à moins que je n’ai loupé un épisode dans la série Judéo-chrétienne….il est vrai qu’il est de notoriété publique que le Saint Esprit et la Vierge Marie…mais je m’égare, je m’égare…..

Premiere réflexion : en sélection nous ne parlons pas de consanguinité mais de degré, de coefficient ou de taux de consanguinité, la globalisation du terme consanguinité ne voulant strictement rien dire si ce n’est dans un discours populaire sans fondement scientifique. Tous les sélectionneurs connaissent la formule de Malecot permettant justement de calculer ce coefficient et taux de consanguinité : Fz=Rxy= Epsilon(1/2)n1+n2+1(1+FA),afin de connaître exactement les degrés ou pourcentage sachant qu’au-delà de 20% il est indispensable de connaître parfaitement les maladies récessives de tous les individus de la lignée.

Deuxième réflexion: la chienne présentée dans l’accouplement possède un certain taux de consanguinité, sa propre mère étant elle-même consanguine à environ 7%... quand au futur papa évoqué, lui aussi a un certain taux de consanguinité dans sa propre lignée……alors vraiment  aucune consanguinité ??? oups…la boulette…
L’autre argument présenté est "le sang neuf"…le mythique sang neuf..le Saint Graal enfin trouvé….la reconnaissance enfin atteinte….celui par qui le renouveau de la race est enfin là…Amen !! et là je reste vraiment dubitative…

Première réflexion : le futur papa est le fils d’un chien déjà utilisé par l’éleveur l’année dernière…alors le sang neuf..hum..surprenant comme sang neuf...  

Deuxième réflexion : la lignée du futur papa hormis le fait qu’il soit le fils de son père (!!!), est déjà présente en France depuis bien longtemps, l’éleveur ayant déjà utilisé cette lignée en 2003….oups ..l’oubli est de taille…la boulette devient très très très grosse…..

Soit l’éleveur malgré son âge est atteint d’Alzheimer…soit les arguments sont sciemment mensongés et parfaitement délictuels…ou bien les connaissances sont inexistantes et  nécessiteraient certainement une formation continue sur plusieurs années.. afin d’éviter, entre autres, d’affirmer je cite « la consanguinité donne le cancer….et on a des comportements déséquilibrés, c’est mon vétérinaire qui l’a dit »…parce que je doute que le vétérinaire ait pu affirmer de telles âneries au niveau médical, quant au niveau comportemental, l’affirmation est tellement aberrante, idiote et dénuée de tout fondement scientifique que je ne peux qu’hausser les sourcils et m’attrister devant si peu de connaissances…..Une nouvelle fois, le ridicule ne tue pas….par contre la crédulité des futurs acheteurs est exploitée sans arrière pensée. Madame, Monsieur passez au bassinet……..votre chiot possedera,de toute façon, un pourcentage de consanguinité. 
Un petit rappel historique emprunté à Sébastien Sabattini : Au XIXe siècle des écrivains expliquent la tare héréditaire ou congénitale par l'influence néfaste d'une consanguinité importante (considérée comme un facteur explicatif de décadence par exemple dans des familles royales et peut-être le justificatif de la nécessité de leur disparition et par là des révolutions...!!!). 
La consanguinité était également la règle des sociétés rurales, voire de toutes les sociétés humaines, par la difficulté matérielle qu'il y avait à chercher femme ailleurs. La terre n'aurait pu d'ailleurs porter le nombre d'ancêtres théoriques que possede chaque individu soit plus d'un milliard d'ancêtres théoriques à la trentième génération aux alentour de l'an mille (…) 
En France, il est interdit d'épouser un ascendant en ligne directe, un descendant ou son conjoint, un frère ou une sœur, un oncle ou une nièce, une tante ou un neveu. Mais le mariage civil entre cousins germains est autorisé. 
Malgré ça, il existe un mythe, popularisé tout le long du XIXe siècle, de la tare héréditaire ou congénitale, et de l'influence néfaste d'une consanguinité importante. Pourtant, bien avant cela, la consanguinité était largement pratiquée. 
Jusqu'au XIIe siècle, le mariage avait pour but de conserver le patrimoine au sein de la famille et d'empêcher les étrangers d'entrer dans le clan. Les unions consanguines étaient donc monnaie courante jusqu’à ce que l’Eglise romaine impose un modele de mariage et interdisent ceux qui étaient consanguins jusqu’au septieme degré.
Au siecle suivant, l’interdiction s'assouplie et cautionne les mariages jusqu’au quatrieme degré.
Petite anecdote : la proclamation des bans est instaurée à la même période par l'Eglise catholique pour empêcher les mariages clandestins entre personnes de la même famille !
Partager cet article
Repost0

commentaires

B
<br /> Votre article me plait beaucoup!!!<br /> <br /> <br />
Répondre
F
<br /> <br /> Bonjour, je reçois cette appréciation à sa juste valeur..venant de vous cet un honneur<br /> <br /> <br /> <br />