Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 octobre 2017 3 04 /10 /octobre /2017 19:16

Les mois se suivent et se ressemblent…

Le 5 aout 2017 l’association cedav (confédération des éleveurs de l’avenir) interpellait la Société Centrale Canine sur plusieurs points, la réponse avait été immédiate en date du 9 aout :

”Mesdames, Messieurs,Merci pour ce courrier sur lequel nous porterons notre attention après les congés” … plus laconique que cela , y a pas !!

 

Ce mois d’octobre arrivant, il me semblait opportun de rappeler à la scc que les conges sont déjà fort loin derrière nous ...

Ou devons-nous penser que notre organisme de tutelle a une notion des jours de congés fort élargie ... il est vrai que ce courrier posait des questions forts délicates, dérangeantes peut-être..

 

* la notion d’affixe, par exemple, totalement chahuté par une pléthore d’éleveurs qui produisent des chiens inscrits au lof, puis en même temps des chiens non lof, l écrivant même sur leur propre site internet, au nez et à la barbe de l’organisme de sélection

 

* cette notion d’affixe gangrenée par les éleveurs fraudeurs, maltraitants, récidivistes qui passés en jugement devant des tribunaux français le gardent toujours, affixe qui a valeur d’une soit disante élite du chien de race...

 

* l’énorme problématique d’une juge de beauté dont le cheptel en dénutrition a été « accueillis » par la spa, qui joue “ la reine des neiges, liberée, délivrée !!” sur les rings toujours sans aucune sanction de l’organisme de sélection

 

* la production intensive de chiens inscrits au lof dans les fermes d’élevage françaises , dont la production en dehors de toute considération de l’animal élevé, vendue en animalerie, représente certainement un  financier pas négligeable au niveau des certificats de naissance, mettent en péril des centaines de sélectionneurs qui sont les mémoires vivantes des races

 

Et aujourd’hui les vidéos de One Voice mettant sur le devant de la scène la violence, la brutalité, la maltraitance pure de certains clubs canins, et d’une partie des pratiquants de discipline de travail

 

Nous sommes des centaines de sélectionneurs qui sont bafoués par de tels comportements, des centaines de sélectionneurs qui sont les chevilles ouvrières du chien de race en France , qui financent au fil des années un organisme de sélection qui, à ce jour, ne daigne pas se tourner vers ceux et vers celles pour leur accorder un brin d’intérêt.

 

Que devons-nous conclure, nous acteurs, de cette cynophilie décadente?

 

Devons-nous de subir l’inertie de la tête soit disant pensante... et rester ce que l’on nous demande d’être : de bons petits soldats à la solde d’une organisation dictatoriale, passéiste, sans transparence, sans communication,  (ou si peu) .. tête dans le sable, hermétique à la colère qui gronde..

 

Devons-nous faire les courbettes du serf au monarque, afin d’avoir l’illumination du regard  divin porté sur le bas peuple, œuvrant  alors avec déférence à la reconnaissance de l Elite française du chien de race, il est vrai que dans le peu de communiqué que nous avons, il est bien noté que notre organisme de sélection est présent depuis 1883... Certes la révolution française avait été déjà faite et la royauté fortement grignotée, néanmoins les mentalités semblent ne pas avoir beaucoup changées puisque la démocratie dans la vieille maison n’est guère qu’un fil d’Ariane totalement fantasmé ...

 

Devons-nous accepter que des commissions comme la commission d’utilisation nationale dans son rapport de 2015 défendant auprès du Ministère, l’utilisation du collier electrique et à pointes pousse des cris d’orfraie alors que la dérive déjà présente de la maltraitance animal au sein même de ses propres disciplines ne date pas d’hier... il est vrai que dans le royaume des aveugles les borgnes soient rois !!

 

Les marchands du temple auraient ils envahis depuis si longtemps le parvis de l’institution que cette dernière se trouve dans l’impossibilité de les chasser ?ou bien la guerre des chefs ou le kholanta régulier de la cynophilie française aurait elle anéantie la moindre réflexion concernant autre chose que les mondiales, les européennes que l’on peut juger, les finales ou les egos démesurés trouvent toute possibilité d’exploser..

 

Est-ce que dans ces réunions de chefs de clan ou chacun construit ses alliances afin d’être le calif à la place du calif, être dans une commission , ou bien avoir une présidence de club, le chien est-il encore juste présent, le chien, celui qui est l’essence même de notre passion, celui qui accompagne depuis des siècles ces animaux humains qui n’ont d’humains que le fait qu’ils marchent sur deux pattes, oubliant que l’évolution leur a donnés quelque chose placé entre deux oreilles qui s’appellent le cerveau soit disant évolué.

 

Aujourd’hui un tsunami frappe de plein fouet une cynophilie en voie de perdition : la maltraitance récurrente, présente depuis tant d’années, modernisée par les outils du progrès, une utilisation sans âme, un productivisme sans borne où le chien n’est qu’un vulgaire outil de production...

 

Des centaines de petits sélectionneurs galèrent tous les jours pour maintenir des cheptels de race, tous les jours réfléchissant à faire au mieux pour leur race, tous les jours de l’année parce qu eux les conges ils ne savent pas ce que cela veut dire et la seule reconnaissance qu’ils ont, est un soufflet, les renvoyant dans les bas-fonds côtoyer la bande de décérébrés pour qui le chien n’est qu’une matière exploitable.

 

Les sélectionneurs aboient, la caravane continue de passer .....

Partager cet article
Repost0

commentaires

Robert 05/10/2017 09:04

ENFIN !!