Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 juin 2017 1 12 /06 /juin /2017 09:55

Que d’efforts… que de progrès … une exposition dans un cadre adéquat, des parkings adaptés, des entrées totalement fluides, des rings moquettés, des halls immenses.
Bref cela a pu être réalisé, donc c’est possible d’améliorer le système quand la motivation y est…nous pouvons nous demander pourquoi cela n’a pas été fait avant mais ne parlons pas du passé, espérons juste que cela pourra être réitérer les années prochaines …

 

La question récurrente qui se pose depuis tant d’années, est : comment sont choisis les juges qui officient dans cet antre ? et là… Nous sommes confrontés à une réelle incompréhension, la non transparence du système fait que nous subissons années après années la présence de personnes plus ou moins compétentes dans le jugement des races.
Si lors des nationales d’élevages des races, le club de race est responsable des choix, dans le cadre de l’exposition de championnat cela n’est pas le cas …

Mais alors comment cela marche t’il ? et bien je dois dire que tout ceci est fort nébuleux...

Si je tente de résumer la situation :
*nous avons dans les hautes sphères de la cynophilie française 24 personnes plus le président, représentant le bureau ainsi que le comité de la SCC.
* Nous avons 11 groupes dans la nomenclature française, le 11 ème groupe étant réservé à un petit nombre limité de races ne pouvant pas être autorisées à l’obtention de du CACIB.
* ces 11 groupes sont sous la coupe de deux personnes (du comité –bureaux) par groupe …….
Et ce sont ces deux personnes qui vont choisir (pour les groupes dont ils ont la charge) les juges qui devront officier ………. Ce choix devra ensuite être entériné par le comité selon les amitiés et inimitiés des membres concernés envers les juges proposés.
Alors le mystère est diablement opaque car qui sont ces gens qui ont la charge des groupes respectifs ? …visiblement, à part être dans le sérail, cela est « tenu secret » ….
Sur quels critères ces juges sont désignés ?? ......chut !!! c’est aussi un secret ! ….

Serait-ce une « sauce » interne dont les ingrédients particulièrement subtils permettant une recette optimum devrait être cachée ???
ou une mélasse de « bons deals » autour d’un verre entre les uns et les autres ?

Certains juges fort compétents n’ont jamais droit de cité en championnat, d’autres le sont systématiquement année après année ?

Nous ne pouvons pas envisager, bien évidemment, que le sort de la sélection des races se trouve entre les mains, de juste un copinage de « réseau « !!

Il doit bien y avoir une raison fort intelligente dans les choix des juges au regard de leurs compétences dans leurs races de jugement...

Néanmoins comment expliquer qu’un « spécialistes » des caniches, cette année à Nantes a jugé les terriers pour lesquels, il semblait assez embarrassé et quant à la « spécialiste » des terriers, elle a jugé les chihuahuas pour lesquels, elle n’était pas la plus compétente ?

Je ne parlerais pas du juge de la race que je sélectionne depuis maintenant plus de 28 ans qui a du omettre de faire une révision des commentaires au standard érigées par le pays d’origine, commentaires qui sont là pour aider les juges dans leur approche, et qui est venu me baragouiner une réflexion à deux balles concernant une truffe très légèrement dépigmentée de la chienne que je présentais.
S’il avait révisé les commentaires au standard il aurait vu que le pays d’origine demande de ne pas pénaliser ces truffes-là, sachant qu’il y a une réelle différence entre une légère dépigmentation due soit à une période de froid, soit aux chaleurs des chiennes, et une absence de pigmentation.

Quant à me laisser le temps de pouvoir placer ma chienne en statique, visiblement cela devait être impossible dans le timing imposé……

Payer une somme rondelette pour entendre un ramassis de conneries, il est vrai que cela laisse dubitative quant à la pertinence du choix des juges ……car Je ne peux, bien évidemment pas penser, au regard du respect immense que j’ai pour ces personnes, que nous puissions être confrontés à l’incompétence de ces derniers à juger les races pour lesquelles ils sont, soit disant, formés.. !

En revanche, Il serait bon de leur rappeler qu’il existe quelque chose qui s’appelle la conscience « professionnelle » totalement gratuite, n’engageant aucun frais personnel, facilement utilisable la vieille ou le matin du championnat en fonction de l’état de la personne et qui consiste à reprendre les standards et les commentaires a ces derniers pour tenter de faire une prestation honorable !!
 

Est-ce qu’en finalité nous ne serions que leurrés par un système manipulatoire voulant nous faire croire grâce aux paillettes, aux photographes, et aux belles fleurs coupées que la sélection des races passe de façon incontournable par cet immense cirque où finalement le chien n’est que le prolongement de l’égo de pratiquement tous les acteurs de ce moment ?

Partager cet article
Repost0

commentaires