Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 mai 2017 2 09 /05 /mai /2017 15:08

La souffrance des chiens loups de sarloos, et tcheque ( et autres races) de la Briquetterie a pris fin..

Ce jeudi 4 mai le démarrage de la saisie de plus d’une centaine de chiens va enfin libérer de leur misère les chiens de Cornelia Keizer, juge SCC et éleveuse depuis tant d’années de ces 2 races pour lesquelles, elle était très connue.

Aujourd’hui je ne ferais pas d’humour même cynique, le cœur n’y est pas, juste un constat d’amertume et de tristesse…

Aujourd’hui je repose toujours les mêmes questions que je pose depuis des années et des années

 

  • Comment se fait-il que les institutions aient pu laisser un état de souffrance perdurer ?
  • Comment les gens qui étaient au courant depuis tant d’années ont-ils pu fermer les yeux


A ma connaissance un premier contrôle des services vétérinaires accompagné des services de gendarmerie a été fait en 2012 faisant ressortir un excèdent de chiens largement supérieur aux autorisations données et un état sanitaire qui est loin d’être satisfaisant.

 

Un deuxième contrôle des services vétérinaires toujours accompagné de la gendarmerie a été effectué en novembre 2015 , le surnombre était encore plus important , l’état sanitaire aussi déplorable voir pire, l’arrêté de 2014 étant effectif, la conformité a de ce dernier loin d’être en adéquation …



Que s’est-il passé entre 2012 et fin 2015 … RIEN …………..alors que la situation s’est largement empirée….

 

Il faudra attendre ce 4 mai 2017 pour qu’enfin la saisie des animaux soit démarrée…

 

Que s’est-il passé entre fin 2015 et cette date du 4 mai 2017 …. RIEN…

 

Pendant 5 ans (voir plus) une centaine d’animaux a souffert de maltraitance, de malnutrition, de froid, vivant dans des conditions déplorables sur tout juste 8000 m2….et tout le monde le savait.

 

La vétérinaire se déplaçant pour pucer les portées nées ne pouvait pas non plus ignorer l’état des animaux, même si sa fonction ne lui donne aucun pouvoir de police, sa déontologie aurait due l’amener à contacter les services vétérinaires départementaux…


* L’a-t-elle fait ? si oui pourquoi les services concernés sont restés absents ?
* Si elle ne l’a jamais fait, comment a-t-elle pu consciemment taire l’évidence ?

 

Depuis 2012, le club de race gérant la race du Sarloos connaissait parfaitement la situation de cet élevage comme de nombreux échanges de mails peuvent le prouver.
Si le club de race n’a pas fonction lui aussi de police, il a certaines possibilités, comme celles de de demander un contrôle d’élevage auprès de la Société Centrale Canine ainsi qu’une demande de contrôle de filiation sur certaines portées.
Ces dernières possibilités auraient permises alors de pouvoir faire bouger la situation et déclencher toute la batterie de possibilités qu’à la SCC à sa portée.

 

Le club de race n’a jamais demandé (à priori) de contrôle d’élevage chez Mme Keizer,
* Pourquoi ne l’a-t-il pas fait ?
* Comment a-t –il pu laisser perdurer une situation de souffrances et de détresses de tout un cheptel ?

 

Du 7/2/2013 au 7/02/2014, Mme Keizer est suspendue de ses fonctions de juge par la Société Centrale Canine pour une histoire glauque de papiers, elle reprend ses activités de juge courant 2014.

 

Le club de race lui permet alors de juger la Nationale d’Elevage a deux reprises en Septembre 2014 et en Septembre 2015, puis en prévision la régionale d’élevage le 20 mai 2017 ainsi que la spéciale de race de Septembre 2017.

 

* Comment se fait-il que le club de race largement informé de la situation de maltraitance, et de non-respect de l’état sanitaire des animaux continue à donner des opportunités de jugement à Mme Keizer ?

 

Si nous pouvons penser que certaines personnes puissent être déconnectées de la réalité à tel point que la souffrance de leurs propres animaux n’est plus perçue, que dire alors du silence des institutions et de l’entourage qui deviennent complices de la situation, fermant eux-mêmes les yeux devant cet état de fait ?

 

Si l’élevage intensif des animaux de rente est la norme en France, ce qui est d’ailleurs plus que contesté au regard du bien-être animal, devons-nous accepter que des élevages canins dépassent les 50 voir à fortiori les 100 reproducteurs, ce qui devient banal dans le profil de la filière, au détriment du respect des besoins fondamentaux de l’espèce et du respect animal, malgré une législation qui a d’ailleurs ouvert grand le parapluie pour s’en dédouaner ?

 

Toutes ces questions restent toujours sans réponse, chacun se renvoyant la balle, personne n’étant responsable, tout le monde fermant les yeux, les chiens payant alors un lourd tribu à l'irresponsabilité humaine.

 

Seuls des irréductibles tentent de faire bouger l’inertie des institutions, des passionnés de chiens qui devant la maltraitance, la souffrance et l’exploitation insupportable vont, parfois, au péril de leur vie, s’investir, se compromettre, aller au-delà de leur propre souffrance pour tenter de faire prendre conscience de la dérive dans laquelle nous sommes entrainés.

 

Ce jeudi 4 mai 2017, plus de 100 chiens vont être délivrés de la folie d’une femme que personne n’a tenté d’arrêter depuis tant d’années …..



Quel constat d’amertume, de tristesse et d’impuissance …

Partager cet article
Repost0

commentaires

Thierry 05/08/2018 16:29

Et oui chère Françoise, il y a 15 ans déjà j'étais allé voir cet élevage et déjà à l'époque on ne pouvais pas éviter de marcher dans les crottes tellement il y en avait , je ne parlerai pas de l'état des chiens, des conditions d'élevage etc.... la liste serait trop longue, même à l'intérieur il n'y avait pas de meubles mais uniquement des cages métalliques!!! Boire un café chez cette dame? Bien que n'ayant pas pu refuser , j'ai du me résoudre à boire dans une tasse qui collait à la table et la cuisine ressemblait plus dà une arrière coure de chenils mal entretenue qu'à une cuisine propre , j'avais vu à cette époque une rare saleté à l'intérieur de cette maison sans aucun meuble. A l'époque je l'avais signalé mais j'avais vite reçu de multiples réflexions de la part des défenseurs de cette dame et de ces deux races aveuglées par les pseudos connaissances non pas de ces races mais des besoins éthologiques essentiels pour ces chiens si spéciaux " les comportementaliste sont des cons" m'avait on dit , ben oui bien sur on en voit le résultat aujourd'hui de cette "grande dame" non pas aux camélias mais aux " détritus" de toute part .Voilà mon constat très résumé qui ne date pas d'hier et effectivement rien n'a été fait bien au contraire, je ne donne pas cher de la durée dans le temps de ces deux races où il y a très peu d'éleveurs vraiment consciencieux , les autres brillent ou essaient de briller par leur stupidité.
Cordialement.
Thierry.

Thierry 05/08/2018 16:28

Et oui chère Françoise, il y a 15 ans déjà j'étais allé voir cet élevage et déjà à l'époque on ne pouvais pas éviter de marcher dans les crottes tellement il y en avait , je ne parlerai pas de l'état des chiens, des conditions d'élevage etc.... la liste serait trop longue, même à l'intérieur il n'y avait pas de meubles mais uniquement des cages métalliques!!! Boire un café chez cette dame? Bien que n'ayant pas pu refuser , j'ai du me résoudre à boire dans une tasse qui collait à la table et la cuisine ressemblait plus dà une arrière coure de chenils mal entretenue qu'à une cuisine propre , j'avais vu à cette époque une rare saleté à l'intérieur de cette maison sans aucun meuble. A l'époque je l'avais signalé mais j'avais vite reçu de multiples réflexions de la part des défenseurs de cette dame et de ces deux races aveuglées par les pseudos connaissances non pas de ces races mais des besoins éthologiques essentiels pour ces chiens si spéciaux " les comportementaliste sont des cons" m'avait on dit , ben oui bien sur on en voit le résultat aujourd'hui de cette "grande dame" non pas aux camélias mais aux " détritus" de toute part .Voilà mon constat très résumé qui ne date pas d'hier et effectivement rien n'a été fait bien au contraire, je ne donne pas cher de la durée dans le temps de ces deux races où il y a très peu d'éleveurs vraiment consciencieux , les autres brillent ou essaient de briller par leur stupidité.
Cordialement.
Thierry.

le bret 20/01/2018 20:53

J'ai été à la briqueterie rencontrer Cornelia. Je trouve que votre discours radical ne reflète pas la réalité de ce qu'est cornelia. Les chiens loup de Saarloos et tchèque ne sont pas des chiens ni des loup mais un entre deux. Ce que Cornélia a fait c'est de sauver ces chiens qui lui ont été ramenés pour la plupart par des gens qui se sont eux trouvés dépassés et c'est cette passion qui a permis de sauver ces animaux qui se seraient surement retrouvés euthanasiés chose qui je pense est en cours suite à cette dénonciation anonyme en plus. Un corbeau qui n'a pas les couilles de se montrer. Bref à ce jour, ou sont ces chiens????? que deviennent-ils???? vous pensez réellement que leurs destinées est meilleures dans une cage de béton a attendre la mort???? voyons ! vous pensez en avoir combien réellement? Avant de juger vous edvriez plutôt vous occuper des propriétaires et futurs propriétaires de cette race qui ne savent pas et n'ont pas les connaissances nécessaires pour s'en occuper. Cornelia est une femme bien et bienveillante malgré ce que vous en dite.
voilà

Françoise Martin 01/03/2018 19:35

Aujourd'hui je peux vous repondre : https://www.la-spa.fr/actualites/spa/119-chiens-loups-sauves-grace-a-une-efficace-coordination-des-services-de-la-spa

Françoise Martin 21/01/2018 20:21

je ne sais pas qui vous etes... par contre moi quand j'ecris , j'ai toujours les preuves de ce que j'avance ...!! à ce jour la procedure judiciaire a condamnée cette dame , cette derniere a fait appel , elle en a le droit , c'est la legislation de notre pays ... nous reviendrons en discuter lors de la conclusion en dernier ressort du prochain jugement

micke 19/09/2017 22:35

sauf erreur de ma place elle est toujours éleveuse et toujours juge... donc rien n'a changé...

Françoise Martin 20/09/2017 10:04

Je ne sais pas qui vous etes...si vous suivez de pres , vous devez savoir que l enquete judiciaire est maintenant terminée et que la procédure judiciaire est en cours .
Tant que le tribunal devant lequel elle doit comparaitre n'aura pas statué, son statut de juge ne peut lui etre enlevé, c'est le reglement de la SCC, par contre je ne pense pas qu'elle jugera l'année prochaine, du fait de la situation .
Et tant que le tribunal ne statuera pas , elle a tout à fait le droit de posseder encore des animaux et de les faire reproduire.
Cela fait 10 ans que ce dossier est en route , aujourd'hui les chiens sont sauvés ... le reste c'est affaire de la justice française ..
Mais ce qui est certain c'est que les personnes qui sont à l'origine de dossier ne la lacheront pas , elle ne sera jamais tranquille.
La CEDAV ne lachera pas l'affaire non plus, et elle pillonnera la SCC jusqu'à ce que l'affixe soit supprimé et son role de juge aussi

stephanie 13/05/2017 13:08

Les institutions...comment vous dire....
Bah pas grand chose à dire, la seule chose qui remue le cul de tous ces burocrates, c'est peut être la presse...et encore